Accueil » Actualité » Pourquoi les broker forex ont soufferts de la Suisse ?

Pourquoi les broker forex ont soufferts de la Suisse ?

Auteur :

Ces dernières semaines, l’industrie de la bourse en ligne a été sévèrement touchée par la crise Suisse. Pour rappel, la Banque Nationale Suisse (SNB) a décidé d’arrêter du jour au lendemain de maintenir le taux plancher sur la parité EUR/CHF qui pendant 3 années à été maintenu artificiellement à ce niveau-là. Les responsables de la SNB se sont justifiés en expliquant qu’une telle mesure leur faisait  perdre trop d’argent, surtout  actuellement où l’EUR se déprécie beaucoup face au dollar. Il faut savoir que pour maintenir ce taux plancher, il fallait que la SNB affaiblisse le CHF, et renforce l’EUR. Autrement dit, elle devait acheter des quantités impressionnantes d’EUR pour maintenir ce taux.

La conséquence de la décision prise par la SNB a surpris la plupart des investisseurs sur le marché, qui ont rapidement vendu leurs positions en EUR, et acheté du CHF. En l’espace de seulement quelques minutes, le CHF a pris près de 30% face à l’EUR. La conséquence est que tous les traders CFD et forex qui étaient long l’EUR et short le CHF se sont tous retrouvés en territoire très négatif. Un tel mouvement est très inhabituel sur des devises aussi populaires. Généralement, il faut s’attendre à des variations de +/-0.5% par jour maximum.

SNB : Les risques du forex versus ceux de l'option binaire

SNB : Les risques du forex versus ceux de l’option binaire

Là où le bas blesse, c’est que les broker forex régulés ont vu les comptes de leurs clients passer sévèrement dans le rouge, avec souvent l’effet de levier qui salait encore davantage l’addition. Au final, ce sont des millions qui ont été perdu par ces brokers, dont les clients n’ont pas pu rembourser les pertes subies. Par exemple, le leader mondial du trading forex FXCM perdait 225M$, et a demandé d’urgence l’aide d’une banque (Jefferies) pour ne pas couler définitivement.

Quel impact pour les broker option binaire et forex ?

En option binaire, c’est totalement différent, puisque les broker régulés ne sont pas exposés au risque de marché. Tout d’abord parce qu’il n’y a pas d’effet de levier aussi complexe qu’au forex, et parce que les traders ne peuvent pas perdre plus que l’argent qu’ils ont investi (au forex, les pertes sont illimitées). Bref, les courtiers option binaire n’ont donc rien subi sur cette crise suisse, au plus grand bonheur de leurs traders qui ont pu prendre des positions toute la journée du 15 janvier 2015 sur la paire EUR/CHF. Ce n’était pas le cas chez les courtiers forex qui ont pour la quasi totalité suspendu la cotation sur la paire.

En conclusion, on mettra en avant le principal avantage de l’option binaire par rapport au forex : Le fait que les traders sont limités dans les pertes au capital qu’ils ont investi sur leur compte. Ce n’est pas le cas au forex, où le trader peut rapidement passer en négatif sur son compte, et avoir des dettes auprès du broker. Pour tout savoir sur les différences entre les deux produits, voici notre comparatif entre forex et option binaire.