Accueil » Régulation » L’AMF pointe 21 nouveaux brokers illégaux du doigt

L’AMF pointe 21 nouveaux brokers illégaux du doigt

Auteur :

Le régulateur des marchés financiers en France traque sans cesse les différentes arnaques qu’il existe sur internet. Pour maintenir une offre sérieuse et honnête envers les clients français, l’AMF n’hésite donc pas à pointer du doigt les escroqueries qu’il existe sur internet : il s’agit de sociétés non régulées – ni par l’AMF, ni par l’ACPR Banque de France – qui pourtant exercent sur le marché français et cherchent à séduire de nouveaux clients.

Si la liste officielle contient environ 200 noms, voici les 21 nouveaux :

  • www.abbeystockbroker.com
  • www.angels-investors.com
  • www.attractivetrade.com
  • www.bestepargne.com
  • www.bfm-capitals.com
  • www.brokersoptions-markets.com
  • www.brooks-partners.com
  • www.capital-epargne.com
  • www.cfebourse.com
  • www.etrade-securities.com
  • www.finances-capital.com
  • www.insta-trading.com
  • www.investmentswiss.com
  • www.invest-option.com
  • www.markets-central-investment.com
  • www.option-capitalmarket.com
  • www.rbsbourse.com
  • www.solution-invest.com
  • www.swiss-banque.com
  • www.total-options.com
  • www.tradecapital.net

Comment être en sécurité ?

Pour éviter toute déconvenue comme vous pourriez l’avoir avec ces 21 courtiers en option binaire de la liste noire de l’AMF du 24 mars 2016, nous vous conseillons véritablement de passer par une plateforme qui soit régulée et qui ait tous les services adaptés pour une clientèle française. Cela passe évidemment par une plateforme de trading de qualité, mais surtout par une formation qui soit parfaitement adaptée aux français, par des professionnels francophones de la finance. On cite régulièrement FaceOption comme une référence (comme vous pouvez le voir dans notre avis FaceOption), il est important d’aller vers des plateformes comme celles-ci pour ne pas se faire avoir et maximiser les chances de générer un complément de revenus stable.

Si l’on observe maintenant la tendance, on voit que les arnaques en option binaire commencent vraiment à stagner depuis quelques mois, et que la croissance de la nouvelle liste noire n’est que relative : nombreux sont les plateformes de la liste noire qui n’existent plus, et qui sont nées sous un nouveau nom. Au final, il ne devrait pas y avoir beaucoup de changement au niveau du nombre. C’est une bonne nouvelle qui prouve bien que l’AMF et son travail portent leurs fruits, et c’est une bonne chose pour le public français. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez faire des remarques à ce sujet, n’hésitez pas à utiliser les commentaires !

Liste noire AMF 2016

Liste noire AMF 2016