Accueil » Régulation » Option binaire : La CySEC durcit ses conditions

Option binaire : La CySEC durcit ses conditions

Auteur :

La majorité des broker forex et option binaire sont domiciliés à Chypre, où le régulateur local (CySEC) est réputé pour être plus flexible que ses homologues européens. Pour autant, la licence qu’il délivre permet quand même aux courtiers reconnus d’exercer partout en Europe. Bref, jusqu’à présent, Chypre était LA porte d’entrée facile sur les marché européens.

Depuis un mois, ce statut est en train de changer complètement, le régulateur supra-national européen (ESMA) ayant demandé à la CySEC de durcir ses conditions d’attribution de la fameuse licence. Ainsi, il se pourrait bien que de nombreux broker option binaire ne prennent plus la peine de chercher la régulation, et privilégient l’illégalité (malheureusement). Evidemment, les traders devront ainsi être d’autant plus vigilant face au broker qu’ils choisissent.

Une chute drastique des licences émises par la CySEC

Parmi les décisions prises par la CySEC, la majorité concernent des critères financiers (ex : un apport minimum de 200.000€). Depuis que ces mesures ont été officialisées, le nombre d’enregistrement auprès du régulateur de Chypre a sérieusement baissé, passant de 12 au premier trimestre 2014 à seulement 8 au deuxième trimestre de cette année. L’année passée, c’étaient 11 broker qui recevaient leur licence du régulateur pour la même période.

Ces nouvelles contraintes ne sont évidemment pas de bonne augure pour les courtiers, mais également pour Chypre qui risque de voir son avantage compétitif face aux autres pays européens tomber. Cela explique aussi certainement les mouvements récents d’AnyOption qui a décidé de rapatrier une grande partie de ses activités au Royaume-Uni (en vue d’une introduction en bourse ?).