Accueil » Actualité » Option binaire : comment les broker gagnent de l’argent ?

Option binaire : comment les broker gagnent de l’argent ?

Auteur :

Si un particulier prend position sur des options binaires, le broker récupère un risque : la position inverse à celle prise par le particulier. Pour limiter ce risque, tous les courtiers listés sur notre comparatif transfèrent leurs prises de position auprès de ce que l’on appelle des « Market Maker ».

Ceux-ci vont jouer avec toutes les positions afin d’ensuite tenter de réaliser des gains. Le Market Maker est un trader qui fait le marché – comme l’indique clairement son nom en anglais, c’est un « faiseur de marché », et qui va proposer un prix d’achat (call) et de vente (put) sur les options binaires. En faisant la somme des positions de milliers de particuliers, le volume à l’achat et à la vente s’équilibre plus ou moins, ainsi le trader jouera sur la différence qui existe entre les deux.

Exemple du Market-Maker SpotOption

Ce sont 200 brokers tels que OptionWeb ou Banc de Binary qui utilisent la plateforme de trading en marque blanche SpotOption. Celle-ci leur permet d’avoir un lien direct avec un Market Maker autorisé par la CySEC, S.O. SpotOption. De cette façon, ils peuvent récupérer le flux de prix proposé par le Market Maker pour les afficher ensuite sur leur plateforme de trading d’options binaires. Le Nadex, une bourse électronique (aux Etats-Unis) – rachetée par IG Markets après avoir appartenu au CBOE (Chicago Board of Options Exchange) – est l’un des lieux sur lequel les traders ont la possibilité de prendre des positions directes sur les options binaires.

Comment ils gagnent leur argent ?

Comment font-ils pour gagner de l’argent ? L’unique moyen de rémunération du courtier servant d’intermédiaire est une rémunération sur les volumes envoyés au Market-Maker (cette commission est définie au préalable). Il serait donc totalement faux de penser que votre broker d’option binaire gagne de l’argent grâce à ce que vous perdez. Celui-ci a par contre tout intérêt à ce que vous gagniez, pour pouvoir envoyer par la suite des volumes plus importants aux Market-Makers, et donc gagner mécaniquement des commissions plus importantes.

Si ceci est le cas en ce qui concerne les courtiers régulés, il faut cependant savoir que certains brokers non-régulés ne font pas appel à un Market Maker. Ceux-ci vont donc tout faire pour que vous perdiez des sommes importantes, pour qu’eux soient au final gagnants. Voici donc un argument supplémentaire pour sélectionner exclusivement des courtiers reconnus par la CySEC et l’AMF. A cet effet, nous avons publié un article sur la régulation des options binaires.