Accueil » Régulation » Comment s’applique MiFID aux options binaires ?

Comment s’applique MiFID aux options binaires ?

Auteur :

L’Europe a voulu introduire des règles au niveau de l’Union entière pour harmoniser les marchés financiers, en créant plus de compétitivité et un accès plus facile pour les européens aux marchés. Les règles qu’il a éditées sont des directives qui s’inscrivent dans le cadre de MiFID (Markets in Financial Instruments Directive) qui a été publié par l’ESMA.

C’est cet organisme qui, en accord avec les régulateurs de chaque pays européen, a édite les principes. L’idée est de créer un seul et unique marché européen, bien que plusieurs bourses électroniques privées (Eurex, Euronext) traitent les ordres. Les acteurs financiers ont depuis la possibilité d’exercer dans tous les pays européens dès lors qu’ils obtiennent la régulation dans un pays. Pour prendre un exemple, un broker qui aurait été reconnu par l’AMF aura alors le droit d’aller exercer en Allemagne, en Autriche ou au Portugal. Il faut simplement qu’il demande un passeport à l’autorité locale compétente, mais qui est quasi-systématiquement attribuée.

MiFID et les options binaires

MiFID et les options binaires

MiFID s’applique à tous les intermédiaires financiers

Dans le cas de l’option binaire, les brokers option binaire sont pour la plupart domiciliés à Chypre, qui appartient aussi à l’Union Européenne. La raison pour laquelle les plateformes sont domiciliées là-bas est simplement que l’île propose un régime fiscal plus intéressant pour les sociétés que les grands pays européens, au même titre que l’Irlande. Si vous avez suivi le raisonnement, tout broker d’option binaire qui est régulé à Chypre a donc le droit d’aller exercer partout en Europe. C’est le cas des géants OptionTime, TopOption ou 24Option qui utilisent ce procédé pour accéder aux marchés financiers européens.

Evidemment, ce n’est pas parce que les plateformes sont domiciliées à Chypre qu’elles ne respectent pas les directives MiFID dictées par l’ESMA. Le régulateur local, qui s’appelle la CySEC, est en charge d’évaluer les dossier et donne une licence si les brokers respectent les guidelines qui ont été dictées par l’Europe. Dès lors qu’un broker est régulé en Europe, il a donc la possibilité d’aller venir en France.