Accueil » Formation » Calcul du taux d’expiration en option binaire

Calcul du taux d’expiration en option binaire

Auteur :

Il faut savoir qu’il n’existe pas de prix officiel pour une action, mais toujours un « spread ». Autrement dit, il existe un prix à l’achat et un prix à la vente (le prix à la vente étant toujours plus faible que celui à l’achat), avec le prix « officiel » qui se situe entre les deux. Le calcul du taux d’expiration en option binaire peut parfois être problématique étant donné qu’il faut trouver un « vrai » prix pour l’actif sous-jacent, permettant de savoir si l’issue de l’option binaire est positive ou non.

AnyOption utilise un calcul encore plus pertinent

La plupart des courtiers en ligne régulés déterminent le taux d’expiration simplement en sommant le prix à l’achat et le prix à la vente, en divisant le tout ensuite par deux ([bid + ask] / 2). Pour autant, il n’est pas toujours pertinent d’utiliser ces deux prix, surtout quand le spread est très large. Alors certains courtiers sont plus intelligents que ça, à l’image du broker AnyOption qui fait un autre calcul pour le taux d’expiration. Plutôt que d’utiliser ces deux paramètres, il inclut aussi le dernier prix traité.

Autrement dit, il utilise la formule suivante : [bid + ask + dernier prix traité] / 3. Ce n’est donc pas tout bêtement la moyenne, mais un calcul beaucoup plus intelligent. En effet, elle part du principe que le dernier prix traité est plus proche de la réalité que la simple fourchette bid / ask, et qu’il faut donc le prendre en compte dans le calcul.

Calcul du taux expiration en option binaire

Exemple du calcul chez AnyOption

Tous les gros broker option binaire que nous avons mentionné dans notre comparatif utilisent les prix officiels du fournisseur de données financières Reuters. Il n’y a donc aucune crainte à avoir sur la fiabilité de ces données. Elles sont d’ailleurs disponibles sur la plupart des plateformes de trading grâce à un petit module Reuters qui affiche les prix officiels. Le courtier s’engage à ne pas y toucher auprès des régulateurs européens, qui auditent très régulièrement leurs pratiques pour s’assurer de leur honnêteté.

Toujours en matière d’expiration, vous pouvez consulter nos conseils sur l’échéance à choisir.